Coopératives d’habitant.e.s

Une coopérative d’habitants regroupe des personnes qui veulent concevoir et gérer ensemble les logements qu’ils occupent dans un même immeuble (ou sur un même terrain).

Définition d’une coopérative d’habitants 

Forme de coopérative recréée par l’article 47 la loi ALUR  de 2014 (Cécile Duflot), nous la définissons par trois principes :

Participation de chacun aux décisions selon le principe « 1 personne = 1 voix »

Les habitant·e·s sont à la fois associé·e·s coopérateurs, détenteurs de parts sociales de  la coopérative (en SAS), et locataires des logements dont la coopérative est propriétaire.

Société sans but lucratif, la coopérative propose des loyers qui reflètent le coût réel d’exploitation de l’immeuble.

Les parts sociales sont indépendantes de la valeur du bien et revendues à leur valeur de départ réévaluée au coût de la vie. C’est une manière de lutter contre la spéculation immobilière.

Le réseau des coopératives d’habitants : Habicoop

Habicoop est la Fédération française des coopératives d’habitants.

Son soutien et son accompagnement dans les domaines juridiques et financiers ont permis la naissance de notre coopérative d’habitant.e.s Abricoop.

Habicoop au niveau national.

>> Les Statuts

Les coopératives d’habitants se distinguent des copropriétés ou des Sociétés Civiles Immobilières (définition de la SCI) et des Société Civile Immobilière d’Accession Progressive à la Propriété (SCIAPP).